4- Elle allait avoir 100 ans, la petite Vierge nous a quittés

C’est apparemment dans la nuit du samedi 28 juillet que la statue de la Vierge exposée dans une petit oratoire à l’entrée du bourg a été volée. Ceux qui se souviennent de cette statue voudront peut-être lui porter une pensée, la dernière probablement, en lisant son histoire.

Durant la première guerre mondiale, l’Abbé Montreuil (qui fut notre curé de 1908 à sa mort en 1948) avait été mobilisé en qualité d'infirmier. Venu en permission, il eut l’idée d’appeler ses paroissiens à se placer sous la protection de Marie sous le vocable de Notre Dame de Toute Aide. On fit le vœu, si Sérifontaine était épargnée, d’organiser chaque année en juillet une procession.

Sérifontaine fut fidèle au vœu. Notre-Dame de Toute Aide eut sa statue de plâtre, sur l’origine de laquelle je ne sais rien. Sans doute l’abbé se la procura-t-il rue Saint-Sulpice à Paris ou dans un magasin spécialisé. Elle n’offre en tout cas aucun trait particulier et le voleur de cette Vierge découvrira qu’elle n’était chère … qu’aux souvenirs des Sérifontainois.

Précieuse aux miraculés de la grande guerre, la statue eut sa chapelle dans l’église dont elle sortait en grand apparât, somptueusement vêtue. La première procession eut lieu en juillet 1919 ; les façades étaient ornées de guirlandes de fleurs, des reposoirs étaient disposés pour que les jeunes filles tout de blanc vêtues qui portaient la Vierge puissent y faire halte. La foule chantait un hymne composé à cet effet : Ave Maria, Vierge Souveraine, Ce chant est à toi, C’est l’acte de foi, De Sérifontaine ;Ave Maria.

La ferveur dura une demi-douzaine d’années. L’Abbé, dans une petite chronique manuscrite conservée au presbytère de Trie-Château, relate les processions de 1920 et1921, année pour laquelle il lui semble que plus de 4000 personnes y assistèrent. Il note que pendant cette procession le monument aux morts pour la patrie placé devant la mairie fut solennellement béni.

Notre Dame de Toute AideNotre Dame des Victoires

A la longue, la procession fut victime de l’indifférence et de la circulation automobile. Et la guerre revint. En reconnaissance de la victoire de 1945 la famille Paul éleva au 69 rue Alexandre Barbier un petit oratoire dédié à « Notre-Dame des Victoires » et abritant…la statue de Notre Dame de Toute-Aide, offerte par l’Abbé Montreuil sans doute désireux de la remettre au grand jour.

En vérité, dépouillée de son costume de procession la petite statue semblait déchue de sa gloire passée. Jadis Souveraine de Sérifontaine, elle semblait, dans sa petite loge de brique en être devenue comme la concierge. Puis, le temps passant, elle allait peu à peu se faire oublier, comme si elle avait atteint l’âge de la retraite. Le terrain où se trouvait l’oratoire ayant été vendu à la commune, le monument fut légèrement déplacé, tout en restant la propriété privée d’Henriette Paul (Madame Lemoine). Sa belle-fille le restaura un peu en 2001. En 2009 la Municipalité décida à juste titre de placer à l’entrée du bourg un laminoir qui rappellerait la grande aventure industrielle qui s’était vécue à Sérifontaine. Du coup la petite Vierge en plâtre, abimée par le temps, était devenue plus discrète encore.

Un voleur cependant y prêta attention. Ave Maria, peut-être votre statue passant de main en main trouvera-t-elle, Dieu sait où, un nouvel abri. C’est un peu de notre histoire qui vient de nous être dérobée. Au moins le larron nous aura-t-il rappelé que nous avions une histoire !

Commentaires

1. Le dimanche, août 12 2012, 23:54 par Catherine Zwaenepoel

C'est bien regrettable.Cette petite statue que certains peut-être ne voyaient plus, va bien me manquer. Reste à espérer que le voleur sera pris de remords et que "Notre"-Dame reviendra bientôt!! CZ

Ou que la gendarmerie, dernier service de proximité offert à la France rurale, fasse des miracles! JF

2. Le jeudi, août 16 2012, 17:49 par Jacques Favier

Merci à nos amis journalistes! tandis que l'info sur la disparition de la protectrice de Sérifontaine était largement reprise par deux hebdos, l'une de nos amies journalistes s'enquérait directement à la Gendarmerie. Où, surprise, il ne paraissait point qu'aucune plainte n'ait jamais été déposée contrairement à ce que certains paroissiens avaient cru comprendre...

Du coup nouvelle démarche à la Mairie : une secrétaire après avoir consulté trois personnes différentes déclare que la Vierge avait été retrouvée mais sans l'enfant Jésus, et qu'ils l'avaient gardée car elle est la propriété de la commune.

à suivre!

3. Le samedi, août 18 2012, 15:40 par Jacques Favier

La propriétaire de la maison s'est finalement, sur les conseils d'un paroissien, mise en rapport avec moi hier soir, ce dont je la remercie bien vivement. Voici ce qu'elle m'écrit: Dans la nuit du 28 au 29 juillet cette statue nous a été dérobée ainsi qu'une petite statue de sainte Thérèse de l'enfant Jésus que mon mari tenait de sa mère et qu'il avait mis Sainte Thérèse à coté de la Vierge Marie. Le dimanche 29, vers 10h du matin , mon mari a constaté la disparition des 2 statues. J'ai donc téléphonée a la gendarmerie du Coudray Saint Germer afin de signaler le vol. Il m'a été demandé d'apporter des photos, ce que j'ai fait quelques jours plus tard , le temps de demander aux enfants de monsieur et madame Lemoine de m'envoyer quelques photos.Entre temps les employés des espace verts ont retrouvés la statue de Sainte Thérèse dans les buissons. Ils me l'ont rapporté mais malheureusement La Vierge Marie n'a pas a ce jour été retrouvée.

Elle ajoute, et je la comprends que ce vol que je ne comprends pas laisse un grand vide dans notre jardin.

Au total où en est-on?

1- Je ne sais si la plainte a été déposée dès le vol par la Mairie (ce qui avait été affirmé dans un premier temps) ou bien au bout de huit jours par la propriétaire. Dans le premier cas on peut en conclure que la gendarmerie n'en fait pas grand cas... dans le second que la Mairie n'en fait pas sa priorité.

2- En tout état de cause du côté de la Mairie on confond Sainte Thérèse de l'enfant Jésus (une normande du 19 ème siècle) et la Vierge Marie (une juive de Palestine du 1er siècle). Raison de plus d'ouvrir l'église aux visites culturelles, comme je ne cesse de le demander.

3 - La Marie considère que la statue de la Vierge est propriété communale. C'est juridiquement douteux, car il s'agit vraisemeblablement d'une statue achetée par l'abbé Montreuil en 1918 lorsqu'il "inventa" Notre-Dame de Toute-Aide, donc bien après la séparation de l'église et de l'Etat. C'est le même curé qui la "donna" à la famille Paul en 1945. Quoi qu'il en soit cette appropriation collective des moyens de prière ne me choque pas si elle vise à la conservation du patrimoine culturel et historique de tous. Mais la Mairie a-t-elle bien aujourd'hui sous sa garde la statue de la Vierge (sans l'enfant) ou rien du tout ?

En excluant a priori les explications surnaturelles, on ne peut que souhaiter que chaque statue retrouve sa place. Si l'enfant Jésus manque, un artisan (et nous en avons dans la région!) peut bien le refaire. On réinstallerait le tout, il y aurait prière pour ceux qui le souhaitent et verre de l'amitié pour les autres. on pourrait même inviter les gendarmes, le Seigneur fréquentait bien les centurions...Qu'en pensez-vous?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet