3-Coupures de presse

Je fais parler de Sérifontaine dans le Courrier Picard et l' Eclaireur brayon (cliquez sur les liens en Annexes ci dessous).

La journaliste du Courrier cherchait un endroit pour prendre une photo, j'ai suggéré le laminoir, heureux de sortir un peu de l'église et du cimetière... et puis arrivé sur place j'ai réalisé que cette vénérable relique était placée à quelques mètres de la statue de la Vierge que l'Abbé Montreuil promenait il y a moins d'un siècle en grande pompe dans nos rues. Si des archéologues retrouvent tout cela ensemble dans quelques siècles, ils auront du mal à retrouver le fil (de cuivre) de notre histoire.

Je me suis mal fait comprendre sans doute sur un petit point: Je n'ai pas dit (ou pas voulu dire!) que Sérifontaine n'avait jamais été habitée par des familles riches ou aristocratiques mais qu'il n'y avait pas eu de famille portant le nom de Sérifontaine (par opposition à Boury, Trie, Flavacourt, Amécourt etc) et que, peut-être, c'était une des raisons qui faisaient que nous n'avions pas eu d'historien régionaliste au 19ème siècle, car à cette époque l'histoire des villages était encore largement confondue avec celle des familles de seigneurs. Mais que le lecteur se rassure: il y a bien eu des seigneurs et des manants, puis des patrons et des ouvriers!

L'article de l'Eclaireur reflète très bien ce que je voulais dire et je vous laisse le soin de le commenter!

PS du 1er août: bel article de l'Oise Hebdo, qui présente signale ma démarche vers d'autres médias (notamment wikipedia)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet