Je suis heureux de voir que ce blog compte déjà quelques réactions. Pour mon livre, on m'avait mis en garde: je n'aurais pas 10 lecteurs. J'en ai eu des centaines. Je pense que l'intérêt pour notre patrimoine motive un public plus large qu'on ne le croit généralement et qu'il est créateur de liens multiples... y compris amicaux!

Grâce à la page "nos maisons" les Sérifontainois sauront où est la maison qui battait (et qui ne bat plus). Quant à la page sur le cimetière, elle m'a valu une nouvelle visite sur place, pour rassurer une Sérifontainoise exilée sur la tombe de sa famille.

Dans les jours qui viennent, j'attacherai les échos que la presse veut donner à mon initiative.

Aujourd'hui je vourais souligner une démarche intéressante, découverte dans l'Eclaireur daté du 11 juillet : déposer ses archives, ou ses collections, en Mairie. Je connais les collectionneurs, je les aime bien, je partage leur vice (presque) inoffensif. Je les vois bondir: donner ma collection!

Donner, peut-être pas. Léguer, pourquoi pas? Savez-vous que plusieurs collections consacrées au passé de Sérifontaine ont déjà disparu? brûlées par les héritiers (et il s'agit d'un nom célèbre) , jetées à la benne, ou simplement abandonnées à la moisissure... Et quand il ne s'agit que de cartes postales ... cela augmente la valeur des autres collections. Mais il y a aussi des collections de vieux journaux, des albums photographiques, des lettres de soldats, des cahiers de classe, des bibliothèques d'histoire régionale...

Regardez l'article qui m'a fait réagir, cela ne se passe pas sur une autre planète.

Evidemment il faudrait disposer d'un local agréable où déposer, consulter et exposer les reliques du passé. J'y reviendrai.