AVIS D'ENQUÊTE SUR TROIS MAISONS "TATOUÉES" !

Sur ce blog, certaines pages ont connu un engouement très important, comme celle consacrée aux photos de classe. C'est qu'on aime bien se revoir enfant, ou rigoler en voyant pépère et mémère à la petite école.

Cette page sur nos maisons a eu moins de succès, malgré d'intéressants témoignages (voir ci dessous). Bien sûr, la maison du voisin nous intéresse moins que la nôtre...et d'une maison que l'on vient d'acheter on ne se demande pas trop "à qui elle était avant". C'est bien dommage. Mais à Sérifontaine, désormais, les murs parlent...

Tag ? (Fresque réalisée par Antoine, un jeune sérifontainois dont le projet a su séduire la Commission Culture et a bénéficié d'un mécénat extérieur)

Nos anciens aussi tentaient de faire parler les murs. Alors je propose un petit jeu de piste.

Trois maisons gardent une trace visible (du Street Art avant la lettre !) de leur constructeur ou d'un habitant.

L'un d'eux était cafetier (quand il y avait plus de 20 cafés), ancien combattant des guerres de Napoléon III. Attention, les deux initiales ne sont pas à côté l'une de l'autre comme cela semble être le cas sur la photo...

initiaes FL

Le second était maréchal-ferrant, ce qui explique sans doute le talent avec lequel il a forgé ses initiales.

N

P

Sa famille fut l'une des premières à posséder une automobile, et compte un élu au Conseil Municipal. L'actuel occupant y siège aussi, d'ailleurs !

Quant au troisième, ne comptez pas trop sur moi pour vous donner un indice, ni sur l'occupant, car elle vient d'être rachetée... la maison du docteur

Ce qui est sûr c'est que si la maison est facile à trouver, les initiales sont peu lisibles. Sans doute sont-elles faites pour être vues de l'intérieur ?

Pour m'aider, je fais appel aux souvenirs des anciens... et à l'enthousiasme des jeunes, qui trouveront d'autres photos à la bibliothèque où les attend un avis de recherche que l'on peut aussi télécharger ici et qui explique les règles du jeu.

Et souvenez vous, l'histoire d'une maison, bien souvent... l'histoire d'un mec


Il y a ce que je sais sur Sérifontaine, parce que j'ai fait des recherches. Et il y a une chose qui m'interesserait beaucoup mais que je ne peux pas vraiment faire sans vous: l'histoire de votre maison.

Certaines maisons de Sérifontaine datent d'avant la Révolution (rue Jean Boyer), d'autres datent du règne de Louis-Philippe, quand la grande route 15 a pris de l'importance. Nombre d'entre elles ont une histoire liée à celle de l'usine Saint-Victor, ou à l'expansion de la commune sous Bernard Leduc. Certaines sont très bourgeoises, d'autres plus ouvrières, d'autres enfin sont plus rurales. Elles ont toutes une histoire. Pas aussi "grande" bien sûr que celle du château ou de l'église; mais une petite histoire qui participe d'une histoire plus grande, qui est la nôtre.

Par tradition familiale, ou en recherchant dans vos documents notariés, vous pouvez savoir découvrir des choses : qui a habité cette maison? à qui a-t-elle appartenu jadis? qui l'a fait construire?

Dites nous ce que vous savez, contactez moi si vous possédez des photos anciennes dont la publication serait intéressante pour tous!

la cocagne

notre maison, avec son puits disparu